Que voir à l'abbaye de Westminster ?

Que voir à l'abbaye de Westminster ?

L'abbaye de Westminster (« Westminster Abbey » en anglais) est l'un des édifices religieux les plus anciens et les plus célèbres de Londres - avec la cathédrale Saint-Paul.

Haut lieu de la monarchie britannique, elle accueille chaque année plus d'un million de visiteurs venant du monde entier.

Elle est le lieu de sépulture (nécropole) d'une partie des rois et reines d'Angleterre et aussi des hommes et des femmes célèbres. Près de 3300 personnes y sont enterrées.

35 monarques anglais (la quasi-totalité) ont été couronnés dans cette abbaye.

L'abbaye de Westminster présente une architecture à la fois médiéval et gothique et est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1985.

Histoire de l'abbaye de Westminster

L'abbaye de Westminster retrace 1000 ans d'histoire du Royaume-Uni, en étroit lien avec la famille royale britannique.

Sa construction date pour l'essentiel du XIIIe siècle, sous Henri III.

Construite au milieu du Xe siècle pour abriter les moines bénédictins, l'abbaye était initialement un monastère de style roman.

En l'honneur de l'apôtre Saint-Pierre, elle est agrandie par le roi Édouard (« Edward » en anglais) et consacrée le 28 décembre 1065, sous le nom de « West Minster » (qui signifie « abbaye de l'Ouest » - en opposition à Eastminster : monastère cistercien qui se trouvait à l'est de la City, au-delà de la tour de Londres, sur le site de l'actuelle Royal Mint).

Au milieu du XIIIe siècle (entre 1245 et 1517), le roi Henri III (« Henry III » en anglais) décide de revaloriser l'église en lui donnant un nouveau style gothique.

Les 2 tours de l'entrée principale furent elles ajoutées à l'édifice au cours du XVIIIe siècle.

Durant la dissolution des monastères en 1540, l'abbaye fut saisie par Henri VIII. Dans le cadre de la réforme anglicane, elle fut ensuite fermée mais échappa à la destruction grâce à la main mise de la Couronne d'Angleterre qui ne relevait pas de la juridiction de l'Église.

La Couronne protégea également l'abbaye des attaques perpétrées par les iconoclastes en 1640.

Depuis le couronnement de Guillaume le Conquérant en 1066, tous les rois d'Angleterre, puis du Royaume-Uni, ont été couronnées dans l'abbatiale de l'abbaye de Westminster, sur le trône de couronnement (datant du XIe siècle) - à l'exception d'Édouard V et d'Édouard VIII qui n'ont jamais été couronnés.

Le dernier couronnement en date est celui de la reine Élisabeth II Elizabeth II » en anglais), le 2 juin 1953.

Seize mariages royaux ont été célébrés à l'abbaye de Westminster. Les événements spéciaux, comme les naissances ou les anniversaires (royaux, nationaux ou liés à l'abbaye), sont également salués par la sonnerie de ses cloches.

Les derniers évènements importants célébrés au sein de l'abbaye sont les funérailles de la princesse de Galles (Lady Diana Spencer), en 1997, les 80 ans de la reine Élisabeth II en 2006 et le mariage du prince William et de Kate Middleton, le duc et la duchesse de Cambridge, le 29 avril 2011.

Le vrai nom de l'abbatiale est « église collégiale Saint-Pierre ». En ancien français, l'abbaye de Westminster se nommait Ouestmoustier (« monasterium » en latin).

Visiter l'abbaye de Westminster

Avec ses merveilles architecturales et décoratives, conservées à travers les siècles, l'abbaye de Westminster est l'une des églises les plus prestigieuse de Londres est l'un des meilleurs exemples de l'architecture médiévale londonienne.

Église de l'abbaye de Westminster à Londres

Des audioguides (disponibles en français) sont disponibles à l'entrée de l'abbaye.

Il est interdit de filmer ou de prendre des photos à l'intérieur de l'abbaye.

Nef centrale

C'est dans la nef que se rassemblent les fidèles au moment des offices et des cérémonies.

Nef de l'abbaye de Westminster à Londres

La nef centrale de l'abbaye de Westminster est particulièrement étroite (10 mètres de large) mais s'élève à une hauteur de plus de 30 mètres.

La grande majorité des funérailles royales sont célébrées dans cette nef, parmi les plus récentes : les funérailles de la princesse de Galles (Lady Diana Spencer), en 1997, et celles de la Reine mère Elizabeth Bowes-Lyon, en 2002.

La tombe du soldat inconnu britannique, tombé durant la Première Guerre mondiale, se situe à l'entrée de l'église, depuis 1920.

C'est la seule tombe de l'abbaye sur laquelle il est interdit de marcher. Elle est recouverte de coquelicots (« poppies » en anglais) artificiels.

David Livingstone (1813-1873), célèbre explorateur qui découvrit la vallée du Zambèze et consacra une partie de sa vie à rechercher les sources du Nil, repose également dans l'allée centrale de l'abbaye.

Chapelle Henri VII : Lady Chapel

La chapelle Henri VII (« Henri VII » en anglais) est une grande Lady Chapel située à l'extrémité orientale de l'abbaye de Westminster, construite par le roi Henry VII, au début du XVIe siècle. Elle est séparée du reste de l'abbaye par des portes en laiton et un escalier et possède cinq chapelles absidiales.

Elle est particulièrement célèbre pour son plafond voûté en éventail - datant de 1512 - finement décoré de dorures.

La structure de la chapelle est une nef à trois allées composée de quatre travées.

Dans son abside, derrière l'autel, se trouvent les tombes d'Henri VII et de sa femme, ainsi que de James I. Les tombes d'autres monarques anglais (Edward VI, Mary I, Elizabeth I, Charles II et Mary, Queen of Scots) sont également présentes dans la chapelle.

La chapelle Henri VII abrite également le gisant (sculpture funéraire) de la reine Élisabeth Ire (1558-1603) et de sa sœur aînée, la reine Marie Ire (1553-1558), enterrée dans la même tombe.

Elle est aussi l'église mère de l'ordre du Bain * depuis 1725 (les drapeaux des membres pendent au-dessus de ses célèbres stalles).

Drapeaux des membres de l'ordre du Bain à l'abbaye de Westminster à Londres

Construite dans un style gothique perpendiculaire très tardif, la chapelle Henri VII est l'une des chapelles les plus impressionnantes de l'abbaye de Westminster. John Leland l'appelait le miraculum orbis (la merveille du monde).

« Lady Chapel » est un terme britannique traditionnel pour désigner une chapelle dédiée à Notre-Dame (« Our Lady » en anglais) : Marie, mère de Jésus - en particulier celles à l'intérieur des cathédrales ou grandes églises.

* Troisième ordre de chevalerie britannique dans l'ordre de préséance.

Chaise du roi Édouard : King Edward's Chair

La chaise du roi Édouard (« King Edward's Chair » en anglais) - aussi appelée Coronation Chair (chaise du couronnement) - se situe dans la chapelle Édouard-le-Confesseur.

Elle est le trône de couronnement médiéval (datant du XIe siècle), utilisé pour toutes les intronisations des souverains britanniques, par l'archevêque de Canterbury - depuis Édouard Ier.

Jusqu'en 1996, la pierre du destin (ou pierre de Scone) était placée sous le siège de la chaise du roi Édouard et servait lors du couronnement des rois d'Écosse. Cette pierre est depuis exposée au château d'Édimbourg, en Écosse.

Dans l'hypothèse d'un prochain couronnement, le cérémonial souhaite qu'elle soit à nouveau placée dans le chœur de l'église, face à l'autel.

Chapelle d'Édouard le Confesseur

C'est dans la chapelle d'Édouard le Confesseur qu'est inhumé le roi Édouard le Confesseur (au centre de la pièce).

Sa châsse (cercueil-reliquaire) est entourée des tombeaux de cinq autres rois et trois reines du Moyen Âge.

Coin des poètes : Poets' Corner

Situé dans le croisillon du transept sud de l'abbaye de Westminster, le célèbre coin des poètes (« Poets' Corner » en anglais) accueille les monuments funéraires (tombes et mausolées) des principaux écrivains du Royaume d'Angleterre : Geoffrey Chaucer (1340-1400), William Shakespeare (1564-1616), Alexander Pope (1688-1744), Georg Friedrich Haendel (1685-1759), Samuel Johnson (1709-1784), Matthew Gregory Lewis (1775-1818), Samuel Taylor Coleridge (1772-1834), William Wordsworth (1770-1850), Charles Dickens (1812-1870), Lewis Carroll (1832-1898), Rudyard Kipling (1865-1936), etc.

Coin des hommes d'État

Vous y trouverez des plaques commémoratives à la mémoire des principaux hommes d'État du Royaume d'Angleterre : Robert Peel (1788-1850), Benjamin Disraeli (1804-1881), Winston Churchill (1874-1965), etc.

Les six Premiers ministres de Grande-Bretagne sont également inhumés dans l'abbaye : William Pitt le Jeune (1759-1806), George Canning (1770-1827), William Ewart Gladstone (1809-1898), Andrew Bonar Law (1858-1923), Neville Chamberlain (1869-1940) et Clement Attlee (1883-1967).

Coin des hommes de science

Vous y trouverez les tombeaux et des plaques commémoratives à la mémoire des principaux hommes de science du Royaume d'Angleterre : Isaac Newton (1643-1727), James Watt (1736-1819), William Herschel (1738-1822), George Stephenson (1781-1848), John Herschel (1792-1871), Charles Darwin (1809-1882), Paul Dirac (1902-1984), James Prescott Joule (1818-1889) et Stephen Hawking (1942-2018).

Crypte de Saint-Pierre : le musée de l'abbaye de Westminster

C'est dans la crypte de Saint-Pierre que se trouve le musée de l'Abbaye de Westminster. Il est situé dans l'une des plus vieilles parties de l'abbaye, datant du XIe siècle.

L'exposition comprend notamment une collection unique d'effigies royales et funéraires et une pièce d'autel du XIIIe siècle, connue sous le nom de « retable de Westminster ».

Salle capitulaire

La salle capitulaire, située à quelques mètres au sud de l'église, date de 1248-1253 et abrite des fresques du XVe siècle.

C'est une salle octogonale de 18 mètres de diamètre présentant des voûtes à liernes et à tiercerons retombant sur un pilier central à 8 colonnettes en marbre de Purbeck. Ses murs sont en partie recouverts de peintures médiévales et elle conserve encore ses sols de mosaïques datant du XIIIe siècle.

Cloître

Le cloître de l'abbaye de Westminster a été construit entre le XIIIe et le XIVe siècle, puis a subi des modification au XIXe siècle. Il relie l'église de l'Abbaye au reste de ses dépendances.

Plusieurs personnalités (abbés ou musiciens) - comme Muzio Clementi (1752-1832), le « père du piano-forte », et Pelham Humfrey (1647-1674), élève présumé de Jean-Baptiste Lully et professeur de Henry Purcell - sont enterrées sous ses dalles

La visite du petit jardin du cloître et sa fontaine est indépendante de celle de l'abbaye et gratuite.

Jardins de l'abbaye de Westminster

À l'arrière de l'abbaye de Westminster se trouve 4 jardins :

  • The Garth : à l'époque un lieu de repos pour les moines
  • The Little Cloister : à l'époque réservé aux personnes convalescentes
  • The College Garden : à l'époque utilisé pour cultiver des herbes médicinales et de quoi nourrir les habitants de l'abbaye
  • Avec plus de 900 ans d'existence, le College Garden est le parc le plus ancien d'Angleterre. Sa visite est indépendante de celle de l'abbaye et gratuite.
  • St Catherine's Garden : créée plus récemment

Tarifs de l'abbaye de Westminster

Bénéficiez du meilleur prix en achetant vos billets pour l'abbaye de Westminster auprès de l'un de nos partenaires :

#ticket

Le billet comprend l'entrée dans l'abbaye, ainsi qu'un audioguide.

En raison de sa popularité auprès des touristes, la file d'attente peut être longue... Il est vivement conseillé de réserver vos billets à l'avance, sur internet.

L'entrée à l'abbaye de Westminster est incluse dans le London Pass et le London Explorer Pass.

Horaires d'ouverture de l'abbaye de Westminster

L'abbaye de Westminster est ouverte toute l'année :

  • Le lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi : de 9h30 à 15h30
  • Le mercredi : de 9h30 à 18h
  • Le dimanche : réservé aux offices religieux

Le College Garden est également ouvert toute l'année :

  • En été : le mardi, mercredi et jeudi : de 10h à 18h
  • En hiver : le mardi, mercredi et jeudi : de 10h à 16h

L'entrée à l'abbaye de Westminster est gratuite à l'heure des offices religieux (le dimanche ou en semaine pour la prière du matin, l'office du soir, la Sainte Communion, l'eucharistie ou pendant les vêpres anglicanes), il n'est cependant pas possible d'effectuer la visite guidée touristique.

Retrouvez les horaires d'ouvertures détaillés (galeries, café, boutique souvenirs, etc.) sur le site officiel de l'abbaye de Westminster.

Se rendre à l'abbaye de Westminster

L'abbaye de Westminster se situe au cœur de Londres, dans le quartier de Westminster, sur la rive nord de la Tamise, à proximité de Big Ben et du palais de Westminster.

Adresse : Westminster, SW1P 3PA, Londres

Pour vous y rendre, 6 options :

  • Métro :
    • District et Circle lines - arrêts Westminster ou St. James's Park (7 min de marche)
    • Jubilee line - arrêt Westminster (4 min de marche)
  • Train : stations Victoria (15 min de marche) et Waterloo (18 min de marche).
  • Bus : lignes 3, 11, 12, 24, 29, 53, 70, 77, 77A, 88, 109, 148, 159, 170 et 211.
  • Bus touristique « Hop On Hop Off »
  • Vélo : de nombreuses pistes cyclables passent par le quartier de Westminster.
  • Voiture : parking Q-Park Westminster (gratuit) sur Great College Street

À proximité de l'abbaye de Westminster

Profitez de votre passage à l'abbaye de Westminster pour visiter :

  • Palais de Westminster : 190 m (3 min de marche)
  • Big Ben : 350 m (5 min de marche)
  • St James's Park : 500 m (7 min de marche)
  • London Eye : 950 m (13 min de marche)
  • Palais de Buckingham : 1,1 km (14 min de marche)
  • Tate Britain : 1,1 km (14 min de marche)