Richmond Park : le guide 2020

Soutenez AllTrippers 🤗 Cliquez ici !

Que voir à Richmond Park ?

Que voir à Richmond Park ?

Richmond Park est le plus grand parc de Londres - avec une superficie de 9,5 km2. C'est l'un des 8 parcs royaux (Royals Parks) de la capitale, incontournable pour sa faune sauvage.

À l'origine un terrain de chasse, Richmond Park est aujourd'hui une réserve naturelle nationale.

On y croise les plus vieux chênes du pays ainsi que différentes espèces animales : de nombreux écureuils cendrés et près de 650 cerfs et biches en liberté - présents dans le parc depuis plus de 300 ans !

Les cerfs et biches sont habitués à la présence de l'homme, il est donc facile de les observer et approcher.

La superficie du parc est comparable à celle du Bois de Vincennes à Paris, et près de 3 fois celle de Central Park à New York.

En période de brame (septembre), il est déconseillé de chercher à approcher les cervidés.

Visiter Richmond Park

L'attraction la plus authentique à Richmond Park est la rencontre avec les cerfs et biches en liberté.

Cerf à Richmond Park

Consultez les prévisions météo avant votre visite - la faune sauvage de Richmond Park a tendance à se cacher et se protéger de la pluie et du froid.

Isabella Plantation

La plantation Isabella (Isabella Plantation) est un jardin boisé de 16 hectares - situé dans une plantation boisée victorienne plantée dans les années 1830.

Ouverte pour la première fois au public en 1953, elle est principalement connue pour ses azalées à feuilles persistantes (evergreen azaleas), qui bordent les étangs et ruisseaux.

Azalées en fleurs à la plantation Isabella (Isabella Plantation) à Richmond Park

Leur floraison est à son apogée à la fin du mois d'avril et au début du mois de mai.

Membre de la désignation de conservation des parcs comme site d'intérêt scientifique spécial (Site of Special Scientific Interest), le site est géré en grande partie avec la nature à l'esprit et les jardins sont gérés selon des principes biologiques.

King Henry’s Mound

L'ascension au King Henry’s Mound offre une superbe vue panoramique sur Richmond Park, mais aussi sur la vallée de la Tamise à l'ouest - ainsi qu'une vue lointaine sur la cathédrale Saint-Paul à l'est.

Le site dispose d'un télescope !

 La vue sur la cathédrale Saint-Paul a été fidèlement préservée par des générations de paysagistes qui ont créé une ligne de vue arborée - de 16 km - depuis le monticule jusqu'au dôme de la cathédrale. La vue est désormais protégée et aucune construction n'est autorisée sur la ligne de vue.

La légende raconte que ce monticule escarpé, situé dans les jardins de Pembroke Lodge, est l'endroit où le roi Henri VIII se tenait le 19 mai 1536 pour regarder une roquette tirée depuis la tour de Londres. Cette roquette était le signal que sa femme - Anne Boleyn - avait été exécutée pour trahison et qu'il pouvait alors épouser Lady Jane Seymour.

Il s'agirait en réalité d'une chambre funéraire préhistorique de l'âge du bronze - utilisée par la suite comme point de vue pour la chasse et la fauconnerie.

« The Way » gates

Conçu par l'artiste forgeron Joshua De Lisle, le portail « The Way » (« The Way » gates) a été installé à Richmond Park en 2011, pour marquer le tricentenaire de la cathédrale Saint-Paul. Il se situe à l'orée du bois de Sidmouth.

Sur les portes, les branches de chêne concaves reflètent le dôme de la cathédrale Saint-Paul et le troglodyte en bas dans les feuilles fait référence à l'architecte de cette même cathédrale : Sir Christopher Wren.

Portail « The Way » à Richmond Park

L'inscription « The Way » est une épitaphe d'Edward Goldsmith, auteur du livre du même nom. La texture de l'écorce a été créée pour favoriser la croissance des algues et des lichens vers le bas des portes pour faire écho au paysage du parc.

Le portail a été gracieusement offert par la famille du célèbre environnementaliste et fondateur du magazine The Ecologist : Edward Goldsmith.

Ian Dury Bench

Le banc Ian Dury (Ian Dury Bench) se situe au Poet’s Corner à Pembroke Lodge Gardens, en mémoire de la rock star connue pour ses chansons Hit Me with Your Rhythm Stick et What a Waste.

Sur le banc sont inscrits les mots « Reasons to be cheerful » (« Raisons d'être joyeux »), le titre d'une autre célèbre chanson de Dury.

Ian Dury, décédé en 2000, avait l'habitude d'emmener ses enfants à Richmond Park - ce banc a été offert au parc par sa famille en sa mémoire, en 2002.

Activités sportives

Avec ses nombreux sentiers balisés et très bien entretenus, Richmond Park se prête très bien aux longues balades à pied ou à vélo - mais vous pourrez également y pratiquer la pêche, le golf, l'équitation, le rugby, etc.

 

Tarifs de Richmond Park

L'entrée à Richmond Park est gratuite.

Horaires de Richmond Park

Richmond Park est ouvert toute l'année :

  • Tous les jours de 7h à 19h30.

Se rendre à Richmond Park

Richmond Park se situe au sud-ouest du centre ville de Londres, dans le quartier de Richmond : TW10 5HS, Londres.

Pour vous y rendre, 3 options :

  • Métro : District line, arrêt Richmond Station.
  • Bus : lignes 190, 391, 419, R68, 33, 337, 485, 85, 265, K3, 72, 493, 65 et 371.
  • Train : gare de Richmond.

À proximité de Richmond Park

Profitez de votre passage à Richmond Park pour visiter :

  • Hampton Court Palace
  • Ham House
  • Kew Gardens
  • Marble Hill House
  • Richmond Bridge