Entreprendre à Londres : Marc, le fondateur de Wine Affairs
L'interview de Marc, le fondateur de Wine Affairs

L'interview de Marc, le fondateur de Wine Affairs

Cette semaine, nous sommes allés à la rencontre de Marc Venverloo, le fondateur de Wine Affairs : une société d'import de vins français au Royaume-Uni.

Qui se cache derrière Wine Affairs ?

(Marc Venverloo) « Je suis un passionné de vins français depuis plus de 30 ans !

Je suis Néerlandais et je suis arrivé à Paris à l'âge de 22 ans pour travailler à la bourse. J'ai très rapidement été initié aux vins français par mes collègues français : les grands crus de bordeaux comme les petits vins d'autres régions de France.

En l'espace de 25 ans, j'ai finalement fait le tour de toutes ces régions, curieux des exploits viticoles que les vignerons passionnés me racontaient. »

Have you met our wine specialist Marc? Here with our gorgeous Airedale Terrier Daisy. Marc is passionate about every...

Posted by wineaffairs.co.uk on Wednesday, April 21, 2021

Wine Affairs, c'est quoi ?

(Marc) « Wine Affairs c'est une société d'import de vins français au Royaume-Uni - avec plus de 10 000 bouteilles en stock, prêtes à être envoyées chez les clients : la livraison se fait le lendemain de la commande.

Wine Affairs travaille en direct avec des vignerons indépendants qui respectent l'environnement : ils ont presque tous le label BIO et travaillent surtout en biodiversité, c'est-à-dire qu'il y a des animaux dans les vignes, et des arbres et de l'herbe entre les pieds de vignes.

Cet équilibre n'a ainsi pas besoin d'ajout chimique et permet de produire des vins de très grande qualité. »

To celebrate World Earth Day, we are sharing an image of the beautiful vines from earlier this year, it clearly shows...

Posted by wineaffairs.co.uk on Wednesday, April 22, 2020

Pourquoi «  Wine Affairs » ?

(Marc) « Le nom Wine Affairs - qui se traduit par « Affaires de vin » en français - est un petit clin d'œil à l'expression anglaise « having an affair » (être infidèle) ».

Pourquoi Londres ?

(Marc) « Je suis parti à Londres en 2013, dans le cadre de mon travail à la banque HSBC. Et là, grosse déception : impossible de trouver des cavistes proposant les vins de France que j'apprécie tant !

J'ai finalement quitté le monde de la finance en 2017, pour lancer ma société. En septembre 2018 tout était prêt, je n'avais plus qu'à acheter les vins ! »

Travailles-tu en collaboration avec des entreprises françaises à Londres ?

(Marc) « Je travaille avec :

  • des épiceries fines spécialisées dans les produits français
  • des cafés qui mettent en avant les produits de la gastronomie française
  • des sociétés qui vendent des cadeaux d'entreprise. »

Comment as-tu trouvé tes premiers clients ?

(Marc) « Mes premiers clients ont été les français de Londres que j'ai connu au cours de ma carrière dans la finance à Londres ; ils étaient particulièrement ravis que des bons vins de France soit disponibles facilement et livrés à domicile.

Les clients anglais francophiles ont suivi très rapidement.

Le lancement de la société a lieu lors de la soirée du Beaujolais nouveau en novembre 2018 et le succès a été très rapide ! »

Quels sont tes vins préférés ?

(Marc) « Cette question est toujours très difficile pour moi...

Pour un vin blanc, je dirais un Pouilly Fuissé (issu de la région de Macon) - pour sa minéralité et sa complexité !

En rouge, j'adore les vins fruités et particulièrement les Beaujolais : ils sont frais, croquants et pas trop alcoolisés. »

Une anecdote à partager ?

(Marc) « Peut-être plus une triste constatation qu'une anecdote : à mon arrivée au Royaume-Uni, c'est surtout au pub que je trouvais les vins proposés de très mauvaise qualité, et après avoir discuté avec plusieurs patrons de pub j'ai rapidement compris que ça ne changerait pas : pour les Anglais, au pub on boit de la bière.

Les pub fonctionnent essentiellement avec les brasseurs, la question du vin ne les intéresse pas. »

La crise sanitaire liée à la Covid-19 et le Brexit ont-ils eu un impact sur ton activité ?

(Marc) « La crise sanitaire que nous traversons a plutôt été un accélérateur pour Wine Affairs : beaucoup de gens se sont rendus sur internet pour commander du vin.

En revanche le Brexit complique les choses... Les délais de livraison des vins venant de France est devenu beaucoup plus long et les coûts plus élevés : les documents d'export et d'import sont tous les 2 payants, avant le Brexit ces documents n'étaient pas nécessaires. »

Tes projets futurs pour Wine Affairs ?

(Marc) « Wine Affairs a commencé avec une sélection de 35 vins et propose désormais 120 références.

Nous aimerions élargir encore notre offre pour atteindre 250 vins différents et offrir nos vins à la restauration. La recherche de nouvelles pépites est constante et c'est un grand plaisir pour moi de les découvrir. »

New wines loaded this morning, and on their way to our warehouse, which means they will be available for you...

Posted by wineaffairs.co.uk on Thursday, April 23, 2020

Un conseil à donner à un entrepreneur en devenir ?

(Marc) « Entreprendre au Royaume-Uni est beaucoup plus simple qu'en France, mon conseil est d'essayer toutes les idées que l'on pense viables, sans hésiter.

Au début on a toujours l'impression que la montagne est infranchissable, mais on avance petit à petit, et un jour on regarde vers le bas et on a déjà fait un sacré bout de chemin ! »